A l’occasion de la 7ème édition des Rencontres Internationales des Véhicules Ecologiques (RIVE), Bertrand BARTHELEMY, Président Directeur Général de Parkeon, et Marc TEYSSIER D’ORFEUIL, Directeur Général de Com’Publics, signent ce jour une convention pour le développement du disque vert® électronique.

Le disque vert® : un outil au service des collectivités pour une mobilité réfléchie

Lancé en 2008 par l’Association des Voitures Écologiques (AVE) et soutenu par l’ADEME, le disque vert permet aux propriétaires de véhicules écologiques ou utilisés en auto-partage de stationner gratuitement durant 2 heures. « Le disque vert offre un outil concret pour les maires qui souhaitent orienter leurs concitoyens vers une mobilité plus respectueuse de l’environnement et de la santé publique », souligne Marc Teyssier d’Orfeuil, qui rappelle également : « le secteur des transports représente 28% des émissions de gaz à effet de serre en France, dont plus de la moitié est liée directement à l’automobile ». A ce jour, 24 villes ont adopté le disque vert®.

Le disque vert® électronique : l’horodateur au service de la mobilité durable

La convention signée ce jour, entre Parkeon, acteur clé de la mobilité urbaine avec notamment 80% du parc des horodateurs en France et Com’Publics, agence animant notamment le Club des Voitures Écologiques, qui vise à inciter nos concitoyens à préférer des véhicules plus respectueux de l’environnement et de la santé publique, permet aujourd’hui de proposer une version électronique du disque vert®, directement accessible à partir des horodateurs.
Il suffira à l’automobiliste propriétaire d’un véhicule écologique de présenter sa carte grise auprès de la mairie pour être identifié et bénéficier du disque vert. A chaque saisie de sa plaque d’immatriculation sur l’horodateur, il se verra ainsi crédité de 2 heures offertes, qu’il pourra compléter en réglant directement sur l’horodateur.
Pour les villes proposant Whoosh, le service de paiement du stationnement par mobile, cette tarification disque vert® électronique sera également accessible sur smartphone.
De plus, la possibilité de compléter la période de gratuité par un paiement rend le disque vert électronique beaucoup plus souple et compatible avec la réforme de dépénalisation du stationnement payant sur voirie qui entrera en vigueur au 1er janvier 2018.

Ce procédé permet dès lors le développement facilité du dispositif auprès de l’ensemble des collectivités qui le souhaitent. « Bien au-delà de la simple fourniture d’équipement, nous proposons un véritable accompagnement face aux enjeux de gestion des déplacements en milieu urbain » explique Bertrand Barthélemy, PDG de Parkeon. « Cette convention s’intègre donc pleinement dans notre volonté stratégique : offrir des solutions innovantes et durables pour faciliter la fluidité des déplacements urbains et donner accès à une mobilité réfléchie ».